Prise de parole à la Maison des Familles

Prise de parole à la Maison des Familles - Venue de journalistes pour la réalisation d’un reportage pour la Maison des Maternelles diffusée sur France 5 !

Prise de parole à la Maison des Familles

Venue de journalistes pour la réalisation d’un reportage pour la Maison des Maternelles diffusée sur France 5 !

Le mois de mars 2018 a permis de donner la parole aux parents lors de nombreuses occasions ! Un déjeuner avec le conseil d’administration, la visite du directeur général d’Apprentis d’Auteuil, l’assemblée générale ou encore la venue de journalistes pour la réalisation d’un reportage pour la Maison des Maternelles diffusée sur France 5 ! Des occasions de fierté. Une fois encore, ce sont 2 mamans qui vont nous raconter comment elles ont vécu ces différentes expériences.

- L’équipe de la MDF vous a sollicitée à plusieurs reprises pour vous exprimer, face à des invités, sur ce que vous vivez à la Maison des Familles. Comment t’es-tu sentie ?
A. : Je me suis sentie importante. Je sens que je ne suis pas mise de côté, pour une fois on a besoin de moi pour une chose importante.
S. : Je me suis sentie flattée car j’ai été mise en valeur. J’ai eu de l’importance. J’étais stressée car j’avais Nicolas Truelle (NDLR : directeur général d’Apprentis d’Auteuil) en face de moi mais ça a été.

- Tu as pris la parole lors de l’assemblé générale, qu’est-ce que cela t’a fait fait ? Tu en gardes quel souvenir ? Comment étais-tu ?
A. : J’avais une boule au ventre avant de parler car je ne suis pas à l’aise pour prendre la parole. J’ai affronté ma peur de parler devant les gens que je ne connais pas et ça m’a fait du bien. Je leur ai dit que je me sentais bien à la maison des familles et que personne ne nous jugeait, qu’on avait le droit de parole et qu’il y avait du partage. Ça m’impressionne d’avoir des gens importants en face de moi. La maison des familles me donne le courage pour dépasser mes peurs.
S. : J’en garde un bon souvenir. Les invités m’ont posé beaucoup de question sur comment ça se passait à la Maison des Familles. Ça m’a rassuré, on n’était pas perdu dans ce que l’on devait dire, ça n’allait pas sur ma vie privée.

Les parents ont pris la parole lors de l'assemblée générale de la maison des familles

- Lors de l’assemblée générale, tu as pris la parole, comment avait-on préparé ça ensemble ?
A. : Vous m’avez demandé gentiment si je pouvais venir, vous m’avez dit que c’est important pour la maison des familles. L’équipe m’a expliqué que c’était des questions pas compliquées qu’on allait me poser, juste expliquer ce qu’on faisait au quotidien à la maison des familles. Ça me rassure que ça ne soit pas des questions sur moi mais sur le fonctionnement de la maison.
S. : On m’a proposé si je voulais parler de ce que je vivais à la maison des familles et moi j’ai accepté, on a fait des gâteaux pour avoir un moment convivial avant et pour accueillir les invités. On a fait 2 tables rondes et la vraie assemblée générale. Avant c’était une rencontre « entre amis » et après c’était la vraie assemblée générale. J’ai expliqué ce que je faisais à la Maison des Familles.

- La télé vient pour faire un reportage sur la maison des familles et on te demande de témoigner ? Ça t’a fait peur ou pas ?
S. : Ça ne m’a pas fait peur, ça m’a un peu stressée parce qu’on se demande toujours comment ça va se passer, quelles questions on va nous poser. C’était une nouvelle expérience que je n’avais jamais vécue. Mais Cristilla (NDLR : responsable communication à Apprentis d’Auteuil) a réussi à me rassurer, pareil pour Maelle, la journaliste. C’était dur de représenter tout le monde, toutes les mamans, j’avais peur de ne pas représenter comme il fallait.

S., maman de la Maison des Familles en plein exercice face à la caméra des Maternelles

- Nicolas Truelle, directeur général d’Apprentis d’Auteuil, est venu, qu’as-tu eu envie de lui dire ?
S. : J’avais envie de lui dire qu’il devait y avoir plus de maisons des familles parce que ça soulage beaucoup, ça aide beaucoup. Il était à l’écoute de ce que l’on disait, il a l’air cool. Il voulait savoir comment on organisait ce qu’on allait faire. Lui aussi avait besoin de se rassurer en se disant que ça se passait bien.
A. : Je lui ai dit qu’il ouvre d’autres maisons des familles pour aider des parents avec leurs enfants dans leur vie quotidienne, les aider à ne plus avoir peur d’avancer.

Nicolas Truelle, Directeur Général d’ Apprentis d'Auteuil, a rendu visite aux familles de la maison des famille d'Annecy

- Que retiens-tu de cette expérience ?
S. : Un bon souvenir.Ca m’évite de stresser, je me dis que maintenant je sais parler en public, ca m’a donné confiance en moi.
A. : Maintenant je suis capable de parler aux gens sans avoir peur que les gens m’agressent. J’arrive mieux à parler aux gens et à me débrouiller seule, ça me donne confiance en moi. Je bafouillais avant, je ne parlais pas comme il faut, j’y arrive maintenant, j’ose plus facilement parler.
A force de venir à la maison des familles, de cotoyer les gens, l’équipe et les mamans, je connais l’environnement et je suis plus à l’aise. La Maison en elle-même elle envoie des ondes positives donc c’est plus facile d’oser faire des choses.

- Si c’était à refaire ?
S. : Je le referais sans hésiter
A. : Je le referais sans problème parce que j’aime beaucoup la maison des familles et parce que ça me donne de la force d’aller de l’avant et d’essayer de me débrouiller seule. Grâce à ça je veux être autonome et la maison des familles m’a montré que je pouvais faire des choses par moi-même.

Retrouvez le reportage de La maison des maternelles :

Publié le : 28-05-2018

Toutes les actualités du programme Maison des Familles

Première évaluation sur l'impact social des Maisons des Familles - Le programme Maisons des Familles a lancé il y a deux ans une évaluation d’impact social, dont les résultats de l’étude ont récemment été publiés.
11-07-2018

Est-ce que pour constituer une famille, éduquer des enfants un minimum de ressources, de lien sociaux, de conditions matérielles sont nécessaires ? - Faire famille, être une famille, vivre en famille c’est reconnaitre la qualité du lien qui nous unit et c’est se reconnaitre et être reconnu comme parents de nos enfants et comme enfants de nos parents.
28-05-2018

Interview de Fanny, jeune bénévole à la maison des familles des Buissonnets à Marseille. - Témoignage après une année de césure au sein de la Maison des Familles – Les Buissonnets
14-03-2018

Une fenêtre ouverte vers le Cambodge - Pisey Khim a poussé la porte de notre Maison ...
20-02-2018

Corrida de Noël à Montdidier - La Maison des Familles s'associe à l’organisation.
21-12-2017

1er anniversaire de la Maison des Familles du Bassin Annécien - Vidéo
05-12-2017

Maison des Familles – Les Buissonnets - Pour moi, c'est quoi la Maison des Familles ?
20-11-2017

Témoignage de Maeva - Journée du refus de la misère
20-10-2017

Comédie musicale Un plus toi plus nous - La Maison des Familles de Marseille "La Halte des Parents" monte un spectacle
11-09-2017

Il s’agit toujours de se mettre en route et d’avancer ! - Le 2 novembre 2016, la Maison des Familles la Source ouvre ses portes !
27-07-2017

Soutenir les familles, le meilleur investissement social - Le think tabk VERS LE HAUT émet dans un rapport 40 propositions pour faire du soutien à la parentalité l’axe majeur des politiques familiales et pour que toutes les actions éducatives aient les moyens d’impliquer les parents
07-07-2017

Quand on s’interroge sur le pouvoir d’agir de chacun… - Installer un arbre dans nos murs.
18-04-2017

Partager les interrogations pour trouver les solutions ensemble, parents et équipe. - Un temps de réflexion partagée à la Maison des Familles de Grenoble
20-03-2017

Soutenir la parentalité en tissant des partenariats - Le mois de la Parentalité avec la Maison des Familles de Mulhouse.
19-02-2017

Un MOOC gratuit pour apprendre le français - Un MOOC gratuit pour permettre aux personnes migrantes et réfugiées d’apprendre le français.
19-02-2017