A la rencontre de l’autre

A la rencontre de l’autre - Un mercredi comme les autres … ou presque, à la Maison des Familles de Vaulx en Velin.

A la rencontre de l’autre

Un mercredi comme les autres … ou presque, à la Maison des Familles de Vaulx en Velin.

C’est le café du matin, on échange les nouvelles. Noémie, la responsable, présente Paul, nouveau stagiaire éducateur spécialisé, aussi en apprentissage à l’Arche. L’Arche ? Les parents ne connaissent pas.

« Ralia, je te nomme chef de projet, tu es d’accord ? »

Paul explique que c’est une vie en communauté avec des personnes porteuse d’un handicap mental. Ralia, mère de trois enfants, est très intéressée. « Je connais aucune personne avec un handicap mental, j’aimerais bien en rencontrer ». « Et si on montait un projet avec l’Arche ? » propose alors Noémie. Les parents et tout particulièrement Ralia sont partants. « Ralia je te nomme chef de projet, tu es d’accord ? » demande Noémie.

« Heu … mais moi je n’ai jamais été chef de projet » dit Ralia un peu inquiète.

«Tu as déjà eu 3 enfants, si ça c’est pas un projet ! » s’exclame une maman.

« Oui mais quand même … »

« Mais ne t’inquiète pas, on va monter une équipe projet avec toi, et tout s’organisera d’ici, le mercredi matin, tu ne seras pas seule » la rassure Noémie.

Un peu d’inquiétude subsiste. Le soir, elle se renseigne sur l’Arche sur internet, échange avec son mari qui trouve génial de la voir engagée dans ce projet et la soutient.

Le projet se construit

 

Le mercredi suivant, réunion de l’équipe projet composée de Ralia, Paul, Bénédicte et Kamar, jeune maman en service civique à la Maison des familles, « ils m’ont rassurée et reboostée» se souvient Ralia, « Paul m’a dit : tu es capable, si tu te poses la question de vouloir les rencontrer c’est qu’au fond de toi tu te sens capable d’aller plus loin et de faire face au regard de l’autre. » En quelques rencontres du mercredi, le projet se construit.

Dans ses recherches Ralia a vu que l’Arche tenait un café. Elle propose de commencer par rencontrer des personnes de l’Arche dans ce café. L’équipe la suit. Il faut commencer par contacter l’Arche pour leur proposer cette rencontre, donc écrire un mail. Une nouveauté pour Ralia : « J’avais déjà écrit des mails simples mais pas à des responsables d’établissement. Je n’ai jamais fait un mail construit avec un début, une fin, en expliquant notre projet. » Le contenu se réfléchit ensemble, la rédaction est soutenue par Bénédicte. Quand se pose la question de la date à proposer, Ralia dit qu’elle aimerait y aller avec sa dernière fille Maïra, 2 ans, qui a du mal à quitter sa maman et pour qui elle n’a pas de mode de garde. De l’avis général il n’est pas judicieux d’emmener Maïra. Il faut trouver quelqu’un pour la garder, et on est en période de ramadan … Finalement son mari prendra un jour de RTT.

Quand l’Arche donne son accord pour cette rencontre, il reste à préparer comment présenter la Maison des familles et le projet.

« J’ai confié à mon mari mon souhait de faire un discours. Il m’avait dit : non, va comme ça, parle comme d’habitude. » Bénédicte la rassure et la conseille.

Le jour J

Alors que la rencontre approche, Ralia est un peu inquiète, elle confie un jour à la Maison des familles « Je ne suis pas à l‘aise pour prendre les transports en commun toute seule. » L’équipe s’organise pour que quelqu’un soit avec elle à l’aller et au retour.

Le jour J, c’est Bénédicte qui l’amène en voiture. Ralia n’en mène pas large et est très stressée. Bénédicte la soutient « je ne lui ai pas donné des consignes mais plutôt une mise en confiance ». Elle lui rappelle qu’elle a toutes les qualités requises pour réussir cette rencontre. Le stress s’apaise mais repart à la hausse en descendant de voiture « J’avais peur de bafouiller, de dire des choses qui blessent, je me disais : dans quoi je me suis lancée ? Et puis j’ai franchi le seuil de la porte, je me suis crue chez moi. Y’avait cet enthousiasme on était bien, ils nous ont accueilli tellement chaleureusement, je me suis dit pourquoi je me suis autant prise la tête ! » Bénédicte et Paul racontent « on était là mais on n’a pas pris la parole, on aurait pu partir, elle s’est débrouillée toute seule. » Mais leur présence était essentielle « ils ont été mes béquilles, c’était important pour moi » reconnaît Ralia.

La rencontre avec l’Arche, personnes en situation de handicap mental et accompagnateurs, a été concluante, tous sont d’accord pour aller plus loin. Quelques uns viendront un jour à la Maison des familles afin de partager un moment avec les parents mais aussi les enfants… La construction du projet se poursuit.

La confiance vient par l’expérience

Déjà il a des impacts importants dans la vie de Ralia. Le retour à Vaulx en Velin s’est fait en métro et bus avec Paul. Jusque là, elle n’avait jamais osé prendre les transports en commun seule pour aller à Lyon de peur de se perdre. « Dans les schémas de transport en commun y’a trop d’informations, trop de lignes. Quand je rentre en transport en commun avec Paul on en parle, il me montre comment faire. En arrivant je suis très contente d’avoir fait cette expérience maintenant je n’ai pas peur d’amener les enfants avec moi en transport en commun, je me sens plus libre. » Son périmètre de circulation s’est élargi, elle ne se sent plus « confinée » à Vaulx en Velin. La confiance vient par l’expérience, c’était important d’être accompagnée la première fois.

Noémie se souvient des jours suivants à la maison des familles « tout le monde t’a interrogée, alors comment ça s’est passé ?  Tu étais lumineuse ». « J’étais tellement heureuse, sur un nuage. Ça m’a appris à avoir plus confiance en moi, me dire que je suis capable » confie Ralia.

Le lendemain de la rencontre, elle a enfin osé pousser la porte de sa banque pour renégocier son prêt avec son banquier, ce qu’elle n’osait faire depuis plusieurs mois.

Quelques semaines plus tard, lors d’un reportage de France 3 sur la Maison des familles, elle affirme « ici je me sens libre, je me sens femme » !

 

Article rédigé par Laurence Potié, le 3 octobre 2018
Publié le : 22-10-2018

Toutes les actualités du programme Maison des Familles

Du rêve à la réalité - Les Maisons des Familles voient parfois éclore des projets ambitieux, un peu fous, certains diraient même pas très raisonnables...
20-11-2018

Première évaluation sur l'impact social des Maisons des Familles - Le programme Maisons des Familles a lancé il y a deux ans une évaluation d’impact social, dont les résultats de l’étude ont récemment été publiés.
11-07-2018

Est-ce que pour constituer une famille, éduquer des enfants un minimum de ressources, de lien sociaux, de conditions matérielles sont nécessaires ? - Faire famille, être une famille, vivre en famille c’est reconnaitre la qualité du lien qui nous unit et c’est se reconnaitre et être reconnu comme parents de nos enfants et comme enfants de nos parents.
28-05-2018

Prise de parole à la Maison des Familles - Venue de journalistes pour la réalisation d’un reportage pour la Maison des Maternelles diffusée sur France 5 !
28-05-2018

Interview de Fanny, jeune bénévole à la maison des familles des Buissonnets à Marseille. - Témoignage après une année de césure au sein de la Maison des Familles – Les Buissonnets
14-03-2018

Une fenêtre ouverte vers le Cambodge - Pisey Khim a poussé la porte de notre Maison ...
20-02-2018

Corrida de Noël à Montdidier - La Maison des Familles s'associe à l’organisation.
21-12-2017

1er anniversaire de la Maison des Familles du Bassin Annécien - Vidéo
05-12-2017

Maison des Familles – Les Buissonnets - Pour moi, c'est quoi la Maison des Familles ?
20-11-2017

Témoignage de Maeva - Journée du refus de la misère
20-10-2017

Comédie musicale Un plus toi plus nous - La Maison des Familles de Marseille "La Halte des Parents" monte un spectacle
11-09-2017

Il s’agit toujours de se mettre en route et d’avancer ! - Le 2 novembre 2016, la Maison des Familles la Source ouvre ses portes !
27-07-2017

Soutenir les familles, le meilleur investissement social - Le think tabk VERS LE HAUT émet dans un rapport 40 propositions pour faire du soutien à la parentalité l’axe majeur des politiques familiales et pour que toutes les actions éducatives aient les moyens d’impliquer les parents
07-07-2017

Quand on s’interroge sur le pouvoir d’agir de chacun… - Installer un arbre dans nos murs.
18-04-2017

Partager les interrogations pour trouver les solutions ensemble, parents et équipe. - Un temps de réflexion partagée à la Maison des Familles de Grenoble
20-03-2017

Soutenir la parentalité en tissant des partenariats - Le mois de la Parentalité avec la Maison des Familles de Mulhouse.
19-02-2017

Un MOOC gratuit pour apprendre le français - Un MOOC gratuit pour permettre aux personnes migrantes et réfugiées d’apprendre le français.
19-02-2017