Première évaluation sur l’impact social des Maisons des Familles

Première évaluation sur l'impact social des Maisons des Familles - Le programme Maisons des Familles a lancé il y a deux ans une évaluation d’impact social, dont les résultats de l’étude ont récemment été publiés.

Première évaluation sur l'impact social des Maisons des Familles

Le programme Maisons des Familles a lancé il y a deux ans une évaluation d’impact social, dont les résultats de l’étude ont récemment été publiés.

Créé en 2009, le programme Maisons des Familles est le fruit d’un partenariat de 6 associations investies dans le soutien aux familles : Apprentis d'Auteuil, le Secours Catholique, ATD Quart Monde, Cités du Secours Catholique, l'Ecole des Parents et des Educateurs et Le Rocher.


C’est à Grenoble que la première Maison voit le jour. Suivront une dizaine d’autres villes : Amiens, Annecy, Bordeaux, Le Havre, Marseille, Montdidier, Mulhouse, Nantes-Saint-Herblain, Saint-Denis de la Réunion, Vaulx-en-Velin et plus récemment Toulouse.

Inspiré d’un dispositif québécois, ces structures sont avant tout un lieu d’écoute, d’échange et d’entraide pour les familles qui en ressentent le besoin. En situation de fragilité, elles y trouvent un espace de soutien et de solidarité.

Sur place, on privilégie la rencontre et l’échange entre familles, dans un esprit communautaire et bienveillant. Ici, pas de modes d’emploi ou conseils en parentalité délivrés par des experts professionnels, mais des temps de prises de parole ou des activités co-construites par et avec les familles. "Les échanges entre parents sont favorisés pour qu'ils trouvent eux-mêmes des solutions à leurs défis", ajoute Christophe Beau, responsable du programme.

Deux années d’étude sur le terrain

Au fil du temps, enrichis de la rencontre avec d’autres, les parents reprennent confiance en eux et en leurs capacités éducatives. "Ils se disent plus optimistes et davantage confiants en l’avenir, retrouvant une capacité d’oser et d’agir, visible dans les différentes sphères de leurs vies. Remobilisation dans les démarches administratives, prise de parole en public, recherche d’une formation ou d’un emploi deviennent ainsi possibles", souligne encore le professionnel.

Neuf ans après leur première ouverture, une première évaluation de l'impact social des Maisons des Familles est menée, dans le but de mieux comprendre, identifier et valoriser les effets de leurs actions sur ces familles.

En quoi Maison des Familles est un lieu d’accueil spécifique ? Qui sont les familles qui les fréquentes ? Quel impact ont-elles sur les parents et leurs enfants ? L’étude, conduite auprès de 9 Maisons pendant 2 ans, se penche à ces questions. Télécharger ici l’étude complète.

Avant tout un espace de sociabilité

Premier enseignement de l’étude : les familles ne considèrent pas le soutien à la parentalité comme la fonction première des Maisons des familles. Elles s’y rendent et les fréquentent avant tout parce qu’elles représentent un environnement bienveillant pour sociabiliser, un endroit de détente, mettre de côté ses soucis, souffler ou prendre du temps pour soi… "Ateliers de cuisine, ateliers beauté, cours de yoga, écriture de l’histoire de sa vie pour la transmettre à ses enfants, les nombreuses activités proposées permettent aux parents de retrouver confiance en eux", ajoute Christophe Beau. En bref, Les Maisons des Familles constituent un espace d’intégration dont les effets dépassent le seul registre éducatif.

Autre enseignement qui ressort de cette étude, et non des moindres : cet environnement permet aux parents de regagner confiance en eux et assurance, qui, indirectement, restaurent leur capacité d’agir auprès de leurs enfants. Ils trouvent des réponses éducatives nouvelles, d’autres manières de faire ou de concevoir leur autorité. Et ainsi de se réassurer dans leurs compétences parentales. "Ils se disent plus optimistes et davantage confiants en l’avenir, retrouvant une capacité d’oser et d’agir, visible dans les différentes sphères de leurs vies. Remobilisation dans les démarches administratives, prise de parole en public, recherche d’une formation ou d’un emploi deviennent ainsi possibles", confie Christophe Beau.

« Une étape pour aller plus loin ! »

"Cette étude nous conforte dans ce que nous savions déjà par les retours quasi quotidiens de nos partenaires, directeurs d’écoles, médecins ou infirmiers de PMI, éducateurs, qui nous confirment tous à leur manière qu’au contact de nos structures, les parents changent" , souligne Jocelyne Drocourt, directrice de la Maison des familles d’Amiens et de son antenne de Montdidier. Propos partagés par Jeane Dufour, directrice de la Maison des Familles Les Buissonnets, située dans les quartiers nord de Marseille, qui ajoute : "Cette étude est une étape pour aller plus loin et interroger nos pratiques ! "

 

DONNÉES-CLES SUR LES PUBLICS ACCUEILLIS DANS LES MAISONS DES FAMILLES

- 81 % de femmes, qui viennent souvent seules ou avec leurs enfants
- 53% de familles monoparentales (vs 20 % au niveau national)
- 28 % de familles nombreuses (vs 21 % au niveau national)
- Seul un parent sur 5 est en emploi
- Près de la moitié des parents sont de nationalité étrangère et ont connu un parcours de migration

  Pour consulter et télécharger l'Etude d'impact social des Maisons des familles
Publié le : 11-07-2018

Toutes les actualités du programme Maison des Familles

Est-ce que pour constituer une famille, éduquer des enfants un minimum de ressources, de lien sociaux, de conditions matérielles sont nécessaires ? - Faire famille, être une famille, vivre en famille c’est reconnaitre la qualité du lien qui nous unit et c’est se reconnaitre et être reconnu comme parents de nos enfants et comme enfants de nos parents.
28-05-2018

Prise de parole à la Maison des Familles - Venue de journalistes pour la réalisation d’un reportage pour la Maison des Maternelles diffusée sur France 5 !
28-05-2018

Interview de Fanny, jeune bénévole à la maison des familles des Buissonnets à Marseille. - Témoignage après une année de césure au sein de la Maison des Familles – Les Buissonnets
14-03-2018

Une fenêtre ouverte vers le Cambodge - Pisey Khim a poussé la porte de notre Maison ...
20-02-2018

Corrida de Noël à Montdidier - La Maison des Familles s'associe à l’organisation.
21-12-2017

1er anniversaire de la Maison des Familles du Bassin Annécien - Vidéo
05-12-2017

Maison des Familles – Les Buissonnets - Pour moi, c'est quoi la Maison des Familles ?
20-11-2017

Témoignage de Maeva - Journée du refus de la misère
20-10-2017

Comédie musicale Un plus toi plus nous - La Maison des Familles de Marseille "La Halte des Parents" monte un spectacle
11-09-2017

Il s’agit toujours de se mettre en route et d’avancer ! - Le 2 novembre 2016, la Maison des Familles la Source ouvre ses portes !
27-07-2017

Soutenir les familles, le meilleur investissement social - Le think tabk VERS LE HAUT émet dans un rapport 40 propositions pour faire du soutien à la parentalité l’axe majeur des politiques familiales et pour que toutes les actions éducatives aient les moyens d’impliquer les parents
07-07-2017

Quand on s’interroge sur le pouvoir d’agir de chacun… - Installer un arbre dans nos murs.
18-04-2017

Partager les interrogations pour trouver les solutions ensemble, parents et équipe. - Un temps de réflexion partagée à la Maison des Familles de Grenoble
20-03-2017

Soutenir la parentalité en tissant des partenariats - Le mois de la Parentalité avec la Maison des Familles de Mulhouse.
19-02-2017

Un MOOC gratuit pour apprendre le français - Un MOOC gratuit pour permettre aux personnes migrantes et réfugiées d’apprendre le français.
19-02-2017